Le correcteur foncé

Publié le par Isis

Il ne concerne que les maquillages sophistiqués type grand soir, photos, podium, les maquillages exposés à une forte lumière (projecteurs) ou à très faible luminosité (bougies, ambiance tamisée). Il serait inconcevable de l’utiliser pour un maquillage de jour car la lumière détruit le maquillage, le dénature, en accentuant les couleurs et en faisant apparaître des tâches.
Sa fonction essentielle est d’affiner les volumes. En règle générale, on l’applique sur des volumes fuyants, au niveau du front, des temps, des ailes du nez trop proéminantes, des maxillaires et du menton. On peut « mordre » sur les joues pour affiner un visage poupin ou très rond.

Comme le correcteur clair, il doit être mélangé au fond de teint ou appliqué à sa suite afin d’amener une nuance plus sombre, tout en maintenant un dégradé harmonieux. L’application est exactement la même que le correcteur clair.

Attention
: L’application se fera toujours en extérieur de volume, selon un mouvement fuyant vers la racine des cheveux. Ce serait une erreur d’appliquer le correcteur foncé sur des poches au niveau des yeux pour diminuer des bajoues trop volumineuses ou encore atténuer une proéminence sur le nez: l’effet obtenu serait l’inverse de celui qui était escompté. Les parties soulignées de correcteurs seraient plus visibles et le visage semblerait parsemé de tâches. Le rôle du correcteur foncé est de dégager l’ovale du visage pour mettre en valeur la partie médiane.

Publié dans Maquillage

Commenter cet article